Présentation

Cet artiste d’origine algérienne, adepte du grand écart entre les genres, fait jouer son instrument traditionnel multiséculaire tel qu’il l’entend. N’hésitant pas à mettre son gumbri en boucle, à le passer au multi-effets, de l’acoustique à la saturation, il s’ouvre de nouveaux horizons, mêle ses inspirations, et invente une singulière musique : tournoyante, lancinante, grave, exaltée, mystérieuse… Derrière lui, une vidéo dessine son monde imaginaire.

Liens

Né à Alger en 1977, il débute sa formation de piano  au conservatoire de Kouba puis à l’INM d’Alger. Cette approche classique le passionne peu, sûrement est-il déjà imprégné par les sonorités de ses racines algériennes, par les mélodies jouées à l’accordéon par son grand-père italien. Plus tard, il découvre Ahmad Jamal. La musique devient dès lors son centre d’intérêt principal.

Il s’installe  à Montpellier en 1994 et  entre au JAM (Jazz Action Montpellier) où il fait ses premières armes, avant de déménager pour Paris, où il entreprend des études de musicologie à l’université de paris VIII. Parallèlement, il multiplie les formations musicales et les styles. Il s’intéresse beaucoup à la salsa et joue notamment avec TIMBON et TIBURON. Il monte un groupe de jazz oriental ( KHOTUM ) pour lequel il compose, joue du piano et des percussions.

Depuis dix ans maintenant, Tarik joue avec TARANTA-BABU!….groupe de jazz considéré comme un grand laboratoire de recherche autours du jazz et des musiques traditionnelles, pour lequel il compose et fait les arrangements.

Il officie aussi dans LA PEAU, un duo basse/mélodica qu’il crée fin 2007 avec François Puyalto

En 2008, il se consacre à son projet de GUMBRI SOLO. un Gumbri africain , un peu de technologie made in Europe et un câble pour relier ces deux rives au bout … du son, mêlé, saturé, trituré, lancinant et tournoyant une  musique singulière, grave, exaltée, mystérieuse…

Il s’agit de musique expérimentale basée sur des recherches autours de la tradition et de la modernité mais aussi autours des concepts de transe africaine, du diwan, du rock et de l’électro. Accompagné de JULIEN BONY à la vidéo et aux lumières, il travaille au décloisonnement des cultures et des styles du GNAWA au ROCK,de l’ORIENTAL à la POP, Tarik offre là un spectacle inédit.