Présentation

Rachid Santaki est un auteur, journaliste, romancier et scénariste français, spécialisé en culture hip hop et street-marketing. Né le 20 octobre 1973 à Saint Ouen (Seine Saint Denis), il a fait ses premiers pas dans la presse avec la revue 5Styles et a publié trois livres La Petite Cité Dans La Prairie, Les Anges S’habillent En Caillera, Des Chiffres Et Des Litres. Il travaille actuellement sur les prochains volets de la trilogie des blocks, des projets télévisuels et cinématographiques.

JUSQU’ICI TOUT VA BIEN

Après cinq années à Marrakech, Rachid revient en France. Il découvre la Seine Saint Denis et s’évade grâce aux fameuses séries du tube cathodique « Ricky La Belle Vie », « Arnold et Willy » et les dessins animés cultes des années 80 : Ken Le Survivant, Goldorak, Albator et Cobra. Il grandit et connaît des difficultés à l’école, lié à son contexte familial. Il redoublera « 48 fois » comme il le dit dans plusieurs interviews et sera orienté en filière pro. Rien ne destine cet enfant de père marocain et de mère française a se démarquer ou se faire remarquer. C’est avec la découverte de la boxe anglaise qu’il va pratiquer de gré, par son père qui veut faire de lui un « Rachid Balboa », que le jeune Santaki va découvrir un moyen de s’affirmer et de s’épanouir.  Ses camarades de classe côtoient un élève « réservé » ou « discret ». A 18 ans, un événement marquera sa vie à jamais, le décès de son frère cadet Hicham Santaki. Il arrête l’école niveau BAC avec comme seul bagage un BEP comptabilité.

LA BOXE, LE HIP HOP ET LIFESTYLE

Après une scolarité et plusieurs belles rencontres à Saint Denis, Santaki devenu jeune adulte, s’investi comme éducateur sportif au Lumpini, il va transmettre aux jeunes des Francs Moisins et de La Courtille, des quartiers de Saint Denis, la boxe thaïlandaise. Cette expérience lui donne le goût pour entreprendre et il va co-fonder avec DJ White Lock, Stéphane Ackermann, hiphop.fr un site dédié à la culture hip hop. En deux ans, Rachid va découvrir et refaire le parcours de la culture hip hop avec les précurseurs de ce mouvement culturel. Il va lancer un magazine gratuit avec Stéphane Ackermann, son ami d’enfance et l’aide de Fabrice Allouche. Il découvre la presse gratuite. Dans son entourage, on retrouve Princess Aniès (qui lui a dédié un morceau en la mémoire d’Hicham Santaki « C’était Ecrit »), Oxmo Puccino et également le boxeur Dany Bill. Après deux ans, il décide de lancer un magazine gratuit 5Styles.

TEMPS FORT

2003, c’est le lancement de 5Styles. Le magazine diffusé dans les enseignes Fnac, va s’étendre en terme de diffusion et de pagination. L’existence de la revue est appuyée par un solide partenaire, la marque Wrung, qui épaulera Santaki lors des moments difficiles. Les fondateurs de la marque au tagg arrondi sont dans la même dynamique, entreprendre avec les valeurs de la culture hip hop. Les années défilent et la première consécration pour Rachid Santaki tombera au même moment que les « émeutes en banlieue » liées au décès de Zied et Bouna. Il gagne le concours de la CCIP espoirs de l’économie 2006 et se voit propulsé médiatiquement dans plusieurs revues (Le Point, Le Parisien, et des magazines économiques). Les télévisions le solliciteront pour devenir « le modèle de banlieue ». Il refuse et préfère ne pas s’exprimer ou alimenter les clichés. Les réussites se suivent et son pays d’origine lui consacrent plusieurs vitrines. La revue Telquel le classe parmi les 50 qui feront le Maroc de demain.

COMME AU CINÉ

Alors que la marque Bullrot décide de participer au développement du magazine et donner une autre dimension au gratuit, le courneuvien se lance dans l’écriture spontanée d’un manuscrit. Il rédige son histoire pour garder une trace de son vécu. Après les conseils d’un ami, il envoi le manuscrit à un éditeur qui décide de le publier après avoir reçu le texte dans la semaine. La préface est écrite par Bzit, un bloggueur et membre de l’équipe de 5styles a la plume facile. Le livre sort en novembre 2008. Bzit en fera la promo et jouera un rôle important dans le succès de ce premier ouvrage. Rachid qui découvre les séries policières de Canal Plus décide de pousser l’aventure avec la mise en scène d’une histoire sombre, celle du marseillais, un jeune escroc à la ruse qu’un de ses amis lui présente. C’est la naissance du premier roman de Santaki, Les Anges S’habillent En Caillera. En parallèle à son travail d’écriture, il continue à travailler sur sa revue mais arrête définitivement 5Styles pour des raisons de motivation et de stratégie. L’auteur souhaite donner son temps pour ce projet pour accéder au métier de scénariste.

DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE

21 janvier 2011. Son polar sort en librairie et très vite le travail d’affichage et de la série littéraire portent leur fruit. Le livre est réédité plusieurs fois, les médias relayent l’information et Victor Hugo du ghetto comme l’appelle ses proches de Saint Denis et de La Courneuve se retrouve propulsé et apprécié par le public. Son roman sombre et dynamique contient de l’humour et également de la boxe, sa passion. Il entame une tournée en minibus, de l’affichage, des réactions sur les réseaux sociaux et des vidéos réalisées et produite par Domyprod. En quelques semaines, les rencontres et les opportunités se multiplient. Santaki s’est fait un nom et ne lâche rien. Il écrit son roman Des Chiffres Et Des Litres pendant l’été 2011.

Le 10 décembre, alors qu’il corrige son polar Des Chiffres Et Des Litres, Rachid reçoit le prix des trophées de la nuit dans la catégorie Réussite et accompagnement éducatif. Il reçoit sa récompense dans l’Opéra de Rouen lors d’une cérémonie télévisée des mains de Manu Dibango et Marie-Odile Amaury en compagnie de son ami Kamel Amrane. Les éditions nationales du Parisien et d’Aujourd’hui en France lui consacrent un article.

En mars 2012, la publication du second roman Des Chiffres Et Des Litres reçoit un très bon accueil du public et du monde littéraire. Mac Tyer a réalisé un morceau (présent sur son album « Untouchable ») pour promouvoir le livre et le réalisateur Pierre Lacan a mis en image le morceau du rappeur d’Aubervilliers qui cumule plus de 100 000 vues. A la sortie du roman, une campagne massive de promotion a été réalisé avec l’affichage de 3000 affiches, la pose de 10 000 boards et une tournée dans toute la France. Cerise sur le ghetto, le polar fait partie des 8 finalistes pour le grand prix de littérature policière 2012. Des personnalités du monde sportif et de la culture sont venues à la rencontre de Santaki : Pap Diouf, Jack Lang. L’auteur est actuellement sur un prochain roman prévu pour début 2013. « Les Anges S’habillent En Caillera » (édité en poche chez les éditions Points) est en cours d’adaptation pour le cinéma.

Il travaille sur son prochain roman « Flic Ou Caillera » prévu pour mars 2013 et édité par les éditions Masque. D’autres projets sont en cours.