Vi est un projet de danse hip hop contemporaine, avec des musiciens live, de la sculpture et de la parole proférée en direct.Une première maquette du spectacle a été présentée le 30 mars 2012 dans l’atelier de Nicoals Cesbron à la Briche, à l’issue d’une première semaine de création.Une résidence de création a eu lieu en janvier 2014 à la Chaufferie (Cie DCA-Philippe Découflé).

Résidence de création à la Chaufferie-Cie DCA-Découflé en janvier 2014

La Danse – Carrefour

La Musique – Mélange

Un danseur seul,  Hervé Sika, va interagir avec une forêt de sculptures souples et avec des lumières manipulées en direct.A la frontière entre le Hip Hop et le contemporain, le corps du danseur va questionner la frontière ténue entre la violence et la brutalité, quitte à casser et à ravager la beauté végétale des sculptures de Nicolas Cesbron. Il décomposera aussi les corps des autres.
La musique « live », parce que c’est la seule véritable interaction entre le corps et le son. Une musique mélangée, entre les racines hiphop de DJ Junkaz Lou, et sa virtuosité à mixer, scratcher des sons bruts, des musiques, des cultures ; avec l’apport aérien de la voix arabo-andalouse de Samia Diar, et de sa guitare flamenco arabe. Les rythmes terriens du scratch impulseront des transes de danse, le chant portera une verticalité cristalline.

Le Texte – Lyrisme

La Sculpture et la Scénographie – Organique

Rabah Mehdaoui possède un talent rare et risqué : celui de transmettre le lyrisme d’un texte. Il aime le verbe, sa matière et son sens. Son corps massif sera lui aussi chorégraphié par Hervé Sika, tandis que sa langue nous susurrera des textes de poésie.
Des formes en bois, fines et souples, forment une armée de danseurs animables que créeNicolas Cesbron, mais aussi la table du DJ, le micro de l’acteur, la chaise de la guitariste… création d’un monde harmonieux qui apporte un éclairage autre sur la violence des processus vitaux.